Penser la tolérance durant l’Antiquité tardive

Lors de la journée d’étude du 13 avril 2018 à Lille, notre collègue Peter Van Buffelen, historien et philosophe de formation, professeur d’histoire ancienne à l’Université de Gand (Belgique) où il enseigne l’histoire ancienne et dirige des recherches sur le christianisme du Moyen-Orient tardo-antique et médiéval, a présenté son récent ouvrage :

Peter Van Buffelen, Penser la tolérance durant l’Antiquité tardive,                  Paris, 2018, Cerf, (coll. « Les conférences de l’École Pratique » n° 294)

La tolérance est une vertu cardinale dans les sociétés occidentales, et son histoire est souvent écrite comme un progrès linéaire jusqu’à son éclosion complète à l’époque moderne.

Mais cette notion de tolérance — laisser s’exprimer des comportements et des opinions et croyances considérés comme relevant de la seule conscience individuelle — a une histoire qui fait varier ses significations ; c’est en matière religieuse qu’elle naît d’abord, pour être attachée aux droits civils d’un individu. Elle a pu être ensuite perçue à l’époque de la Renaissance puis à l’époque moderne comme une exigence s’opposant à l’intolérance, et permettant la discussion et la réflexion en matière religieuse. Dans une telle perspective, des périodes antérieures comme l’Antiquité tardive apparaissent fortement comme des temps d’intolérance et de violence religieuse.

Mais fait-on droit à des sociétés du passé en les étudiant à partir d’une conception moderne de la tolérance ? Ce livre montre comment, à partir de la pensée classique, l’Antiquité tardive développa des conceptions originales de la tolérance et de ses limites, qui étaient enracinées dans les idées antiques sur l’homme, la raison et la société. Il cherche ainsi à interroger notre propre conception de la tolérance qui, au lieu d’être l’aboutissement parfait d’une longue histoire, est aussi une conception spécifique et historique – avec ses propres limites.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.